Le corps a la capacité de reconnaître certaines substances comme toxiques pour lui. Il va donc chercher à les éliminer, c’est le cas par exemple des bactéries responsables d’intoxications alimentaires, ou alors il va les contenir, comme par exemple dans certains kystes.

Une des difficultés dans la prise en charge des addictions, c’est que le corps ne reconnait pas ces substances comme nocives, mais plutôt comme profitables car elles génèrent des réactions bien précises, notamment la détente et le bien-être.

Une des priorités est de déprogrammer cette perception biaisée par les substances dites addictives. on pourra aussi renforcer la motivation pour l’arrêt et si besoin, travailler les causes d’échec.

Un minimum de motivation est nécessaire pour se lancer dans ce processus d'arrêt.

Pensez à venir avec la substance, on en aura besoin pour travailler.
.

Laisser un commentaire

18 + 17 =